Rencontre à Grenoble du 9 au 10 Mars 2010

Thème de la rencontre: Echelles des Processus et Similarités

Les processus de transport solide se manifestent du micron (particule de sédiments) à l'échelle d'un continent. Ils contrôlent la distribution des masses et la géométrie des formes. Ces processus sont étudiés par différentes communautés qui, chacune, regarde bien souvent un processus relatif à une échelle particulière, ou s'affranchisse du problème de l'échelle spatiale. Par exemple, les physiciens de la matière granulaire s’intéressent aux mécanismes d’interaction entre grains. La problématique étant pour eux de trouver un modèle d’intégration qui puisse expliquer les phénomènes mobilisant des millions de grains. L’unité spatiale de base est alors celle de la particule, qu’elle soit de taille millimétrique, centimétrique ou métrique. A l’inverse, pour d'autres chercheurs les objets naturels étudiés ont de facto une échelle spatiale clairement définie. L'approche étant de définir des lois macroscopiques décrivant le transport de matière à l'échelle gobale des objets. Deux questions générales se posent alors:
(i) ces lois macroscopiques dépendent-elles de l'échelle et de la nature des objets? Autrement dit, peut-on trouver des propriétés de transport similaires pour des objets a priori différents?
(ii) Peut-on réduire les propriétés de transport à l'échelle des objets naturels à une addition d'interactions à l'échelle des grains?

L’objectif de cette deuxième rencontre est de croiser ces deux approches, d’en cerner leur potentiel et leur limite.
On pourra également aborder les questions et les aspects suivants :
- Comment passer de l’échelle du grain à celle de l’objet ou du processus naturel, de l’échelle de laboratoire à celle du terrain ou vice-versa?
- La présence d’un fluide porteur modifie-t-elle les échelles caractéristiques des processus de transport?
- Comment effectuer le transfert des échelles temporelles entre les objets naturels et les modèles de laboratoire?

 

Programme de la Rencontre:

 

Mardi 9 Mars 2010:
Pour laisser la place aux questions, toutes les présentations ne devront pas dépasser 10 minutes (10 diapositives). Il est suggéré aux conférenciers de faire ressortir les limites des approches envisagées en termes d'échelles ou de similitudes afin d'alimenter la discussion générale sur ces thèmes au cours de cette rencontre.


9h-9h15 : Nicolas Gratiot (LTHE, Grenoble)
« Du floc au plateau des guyanes en passant par les bassins versants montagneux du Mexique »
9h15-9h30 : Benoit Camenen (Cemagref, Grenoble)
« Mobilité des particules et évolution morphologique d'un banc de graviers d'une rivière alpine fortement aménagée (Arc en Maurienne) »
9h30-9h45 : Sylvain Guillou (LUSAC, Caen)
« Simulation dynamique de comblement d'un estuaire: du processus à la modélisation »
9h45-10h: Ivana Vinkovic(LMFA, Lyon)
« Transport de particules solides par la turbulence de paroi »
10h- 10h15:Florence Naaim (Cemagref, Grenoble)
« Etude du transport éolien de la neige: approche macroscopique ».
10h15-10h30 : Pause Café
10h30-10h45: Philippe Claudin (PMMH, Paris)
« Echelles de longueur et de temps dans un automate cellulaire pour modéliser les champs de dunes »
10h45 - 11h : Alfredo Toboada (Géosciences Montpellier)
« Observations et simulation numérique discrète d'avalanches de sol et de roche »
11h-11h15 :Philippe Frey (ETNA, Cemagref)
« Structure verticale dans une couche de transport par charriage »
11h15-11h30 : Iman Haghighi (LCPC, Paris)
« Un essai simple pour étudier l'influence de l'eau sur la microstructure des sols »
11h30-12h : Patrick Richard (IPR, Rennes)
« Quelques grains sur un plan incliné »
12h -12h15: Anne Mangeney (IPGP)
« La grande mobilité des glissement naturels par rapport aux écoulements granulaires de laboratoire: un
problème d'échelle?
»
12h30-14h : Repas
14h-16h : Atelier de discussion en petits groupes: « Comparaison des échelles: terrains, expériences, modèles»
Pour animer les discussions dans les ateliers, nous demandons à chaque participant de prévoir des documents quipeuvent aider à illustrer un cas de figure standard ou particulier.
16h-16h20 : Pause Café
16h20-18h : Synthèse de l'Atelier. Chaque groupe de travail présente sa réflexion à l'ensemble des participants.


Mercredi 10 Mars 2010 :
9h-10h30 : Visite des installations expérimentales du LEGI et réalisation d'une expérience de transport par un
d'écoulement.
11h00-12h30 : Visite des installations expérimentales du CEMAGREF et réalisation d'une expérience
12h30-13h30 : Déjeuner
13h30- 15h30: Bilan, conclusion et organisation de la prochaine rencontre du GDR

fichier pdf

 

Lieu de la Rencontre:

Le Cemagref de Grenoble accueillera la rencontre. Il se situe sur le campus St-Martin d'Hères.  Vous trouverez les informations pratiques sur le site suivant:

http://www.cemagref.fr/le-cemagref/lorganisation/les-centres/grenoble/grenoble/informations-pratiques-du-centre-de-grenoble

Adresse du Cemagref:

Campus de Saint-Martin d'Hères, 2 rue de la Papeterie ST-MARTIN-D'HERES           

Tél : 33(0)4 76 76 27 27

 

Hébergement:

C'est aux participants  de prévoir eux-mêmes leur hébergement. Nous essaierons néanmoins dans la mesure du possible de rembourser une partie des frais d'hébergement  pour les doctorants et post-doctorants.